Selon une étude, les joueurs réguliers sont moins nombreux en Suisse

Le membre de la Commission Fédérale des Maisons de Jeu (CFMJ) Hansjorg Znoj vient de dévoiler à la presse les résultats d’une enquête menée depuis 2017 en Suisse sur les problèmes liés aux jeux de hasard. Des résultats qui s’avèrent surprenants, comme vous allez pouvoir le constater dans la suite de ce dossier spécial…

Jouez avec modération sur les casinos en ligne autorisés par la CFMJ
1
Casino777 .ch Bonus de 877CHF
enquête sur les problèmes liés aux jeux d'argent CFMJ

Les habitudes prises par les joueurs suisses

La dernière enquête concernant les jeux d’argent avait été menée en 2012 dans notre pays. Les nouveaux résultats présentés par la CFMJ permettent donc de mettre en lumière ce qui s’est passé durant ces cinq années. En 2012, 70,6% des 19 000 personnes interrogées déclaraient avoir déjà joué au moins une fois à un jeu de hasard au cours de leur vie. En 2017, cette part se situait autour des 69%. Une baisse significative qui ne doit pas faire oublier que la moitié des sondés affirment avoir joué au cours de l’année écoulée.

Les jeux les plus populaires sont les loteries suisses (48,2%), suivies loin derrière par les tombolas (14,3%), les jeux de table (8,6%), les slots des casinos terrestres (6,7%), les casinos étrangers (5,7%), les paris sportifs (4,5%) et, enfin, les sites de casino en ligne (2,3%).

Les joueurs réguliers, une tendance à la baisse

"2,8% des personnes interrogées présentent un comportement à risque et 0,2% souffrent d’une réelle addiction au jeu."

Les joueurs réguliers, c’est-à-dire ceux qui tentent leur chance au moins une fois par mois, sont également moins nombreux : ils représentaient 16,9% des joueurs en 2012, contre 16,4% en 2017. Les sommes misées s’avèrent également assez faibles, 10 francs par mois pour la moitié des sondés.

En revanche, 2,8% des personnes interrogées présentent un comportement à risque et 0,2% souffrent d’une réelle addiction au jeu. Cette pathologie touche essentiellement les hommes n’ayant pas fait d’études supérieures et plutôt du côté de la Suisse romande. On les retrouve surtout sur les sites étrangers de jeux de hasard (22,1%).

Le bilan de la CFMJ et les décisions à venir

enquête sur les jeux d'argent CFMJ

De son côté, la CFMJ se satisfait de cette baisse significative et a tenu à souligner les conséquences des différentes mesures mises en places au cours de ces dernières années. Hansjorg Znoj a néanmoins rappelé l’importance de venir en aide aux joueurs dépendants.

La loi promulguée le 1er juillet dernier va en ce sens et limite désormais l’accès aux opérateurs jugés illégaux, notamment ceux provenant de l’étranger. Une première liste noire a d’ailleurs été établie le mois dernier.